Imprimer cette recette
Baba au rhum

Baba au rhum et sa chantilly

Au premier abord, il semblerait que le baba au rhum soit un peu en perte de vitesse depuis quelques années dans nos pâtisseries et même sur ce que l’on peut voir sur les réseaux sociaux. Pour autant, il continue d’être dans le top des recherches sur internet : comme quoi, il n’a pas dit son dernier mot !

Personnellement, je n’étais pas un grand fan du baba au rhum. Les rares fois où j’ai pris un baba au rhum en dessert, le biscuit était vraiment trop imbibé d’une part et seulement imbibé d’un rhum bien fort… Bref, aucune finesse dans la préparation… Je suis allé contre mes préjugés et j’ai décidé de vous proposer quand même une recette de baba au rhum facile et vous savez quoi : JE ME SUIS VRAIMENT RÉGALÉ !

En effet, j’ai réalisé une pâte à baba classique, mais surtout, je vous propose de réaliser un sirop très savoureux, avec de légères notes d’alcool, mais surtout d’agrumes. Avec le baba imbibé ce qu’il faut et une bonne chantilly vanille : c’était vraiment très très bon, au-delà de mes espérances. J’espère que vous aurez le courage de sauter le pas comme moi, cela faut le coup !

Pour revenir au baba, il fait partie de la petite famille des « biscuits imbibés », au même titre que le savarin, pomponnettes, marignans… Techniquement, tous ces biscuits sont sur une base de « pâte à savarin » et d’ailleurs, la recette du jour serait plutôt « savarin à la chantilly », car le vrai baba contient des raisins secs.
La pâte à savarin, et donc le baba, fait partie de la famille des pâtes levées. C’est une sorte de brioche, avec moins de beurre et plus hydratée en œufs que cette dernière. Les temps de pousse sont réduits et le temps de cuisson augmenté pour bien sécher le biscuit.

Pour cette recette, je vous conseille fortement de vous munir d’un robot pâtissier sur socle muni d’un crochet (ou plutôt d’une feuille vu la quantité assez faible) afin d’obtenir un bon pétrissage.  Mon second conseil est d’utiliser de la farine type 45 de qualité (Label Rouge, sinon de la marque Gruau). En effet, la farine T45 contient plus de gluten que la T55 et donc, en pétrissant, permettra de développer un bon réseau glutineux. Ce réseau retiendra les bulles de gaz carbonique produit par la levure, donc vous obtiendrez un beau baba.

Si vous avez des questions sur cette recette, n’hésitez pas à me le faire connaître en commentaire, j’essayerai de vous dépanner autant que possible pour que la recette du baba au rhum n’ait plus de secret pour vous !


Note des internautes sur cette recette du baba au rhum à l’ancienne : A revoirMoyenBienExcellentParfait (394 vote(s), moyenne de 4,93 sur 5)

Loading...Loading...

La quantité : ~ 3 à 10 babas selon la taille de vos moules.
La durée : .

Les ingrédients :

  • La pâte à baba
    • 250 g de farine T45
    • 5 g de sel
    • 30 g de sucre semoule
    • 12 g de levure de boulanger
    • ~ 175 g d’œufs (~ 3,5 oeufs)
    • 80 g de beurre mou
  • Nappage
    • ~ 300 g de nappage neutre à
      froid (style Ancel)
  • Le sirop à baba
    • 800 g d’eau
    • 400 g de sucre semoule
    • L’écorce de 2 oranges (bio)
    • L’écorce d’1 citron (bio)
    • 200 g d’alcool (j’ai fait un mix entre Rhum
      vieux et Grand Marnier et/ou Cointreau)
  • Chantilly
    • 350 g de crème liquide entière (30-35% M.G.)
      bien froide
    • Optionnel : 40 g de mascarpone
    • 25 g de sucre glace
    • 0,5 gousse de vanille

Le matériel nécessaire à cette recette :

  • Moule à baba, à brioche ou autre…
  • Un pinceau
  • Grille

Suite de la recette baba au rhum à la page suivante »

2023-06-14T15:22:45+02:00

Vous avez aimez cette recette ? Alors partagez-la sur les réseaux sociaux en n'oubliant pas de me tagger ;-)


Subscribe
Notification de
14 Commentaires
nouveau
ancien mieux noté
Inline Feedbacks
View all comments