Déroulé de la recette de la pâte à tartiner maison

  • Placer vos noisettes dans un plat et les mettre à torréfier au four durant 40 min à 140°C. Ainsi, vous obtiendrez des noisettes grillées à la perfection.
  • Si vos noisettes ne sont pas émondées, à la sortie du four, les mettre dans un torchon et les frotter quelques instants pour leur faire perdre leur peau. Toutefois, pas la peine de chercher à retirer toutes les peaux, cela donne aussi du goût. Réserver les noisettes sur une plaque.
  • En parallèle, lancer un caramel en versant le sucre dans une petite casserole. Démarrer à feu fort et dès la première fumée, réduire immédiatement à feu doux et secouer la casserole de quelques coups secs afin de mélanger le sucre avec le caramel naissant. Ne pas remuer avec une spatule : vous risquez la formation de cristaux de sucre insolvables. Continuer à feu doux en remuant le sucre soit par à-coups de la casserole, soit en faisant pivoter la casserole d’un coté à l’autre pour faire couler le caramel sur le sucre restant.
  • Quand le caramel est brun, le verser sur les noisettes et laisser refroidir. Ensuite, placer au frais (congélateur si possible) une vingtaine de minutes afin de broyer des noisettes froides (retarde la surchauffe lors du broyage).
  • Se munir de votre robot ménager équipé d’une lame ou d’un Blender. Briser la plaque de caramel aux noisettes et déposer les morceaux dans le robot. Mixer par impulsion et régulièrement : racler la préparation pour la remettre au centre du robot et remixer à nouveau. (J’ai dû faire l’opération une quinzaine de fois pour obtenir une pâte proche du praliné : donc soyez patient).
  • Ajouter le chocolat fondu (à peine à 40°C), la poudre de cacao, la poudre de lait et une partie de l’huile et mixer à nouveau. Ajuster l’huile en fonction de la texture de la pâte.
  • Votre pâte à tartiner maison est prête !  Il n’y a plus qu’à la verser dans un pot et à laisser revenir à température ambiante avant de consommer.